20 février, 2017

Musée public national de sétif

leMusée n’est pas seulement un lieu où le public voyage à travers la mémoire des civilisations anciennes, c’est surtout une institution de recherche, de conservation et de mise en valeur des collections historiques et culturelles. C’est aussi un lieu où l’individu peut puiser dans le passé pour mieux assumer le présent, appréhender l’avenir et développer son esprit esthétique et sa créativité.

       IMG_2132La ville de Sétif a acquis une tradition muséale qui remonte à la fin du 19ème siècle par le premier musée lapidaire du jardin du duc d’Orléans en 1896 (aujourd’hui jardin de l’Emir Abdelkader), puis ce fut le lycée Albertini en 1932 ( aujourd’hui lycée Kerouani), ensuite l’ex-palais de justice en 1968 et enfin le nouveau musée Classé comme musée national de Sétif par un décret exécutif n° 92-282 du 6 juillet 1992 suite à l’importance de ses collections muséales.

       Ce musée est une mémoire en signes et en images de Sétif et de ses environs ; c’est une véritable machine à remonter le temps, confortable et sans risque avec itinéraire en cinq escales : en passant de salle en salle, on découvre une histoire riche avec des collections d’objets variés : mosaïque splendides dont certaines sont unique au monde, objets de matériaux divers tels que la céramique, le verre, le bronze, la pierre… preuves concrètes des civilisations passées, des hommes qui vécurent ici et y laissèrent leurs empreintes.

les cinq escales

La première escale, conduit au cœur de la préhistoire : la présence de silex taillé, de meules en pierre, de haches en calcaire confirme l’existence d’une civilisation humaine des premiers âges dans la région.

  • Brachiopodes de Hassi r’mel
  • Corne de buffle Oldowayen Préhistoire
  • Dents d’Equidés Oldowayen Préhistoire
  • Galet taillé en calcaire Oldowayen Préhistoire
  • Lames à dos de Mezloug
  • Mollusque marin
  • outil de chasse en silex+bois

La deuxième escale, c’est la civilisation romaine qui a laissé, à Sétif,1-salla antique des preuves tangibles telles que des collections de céramique,

  • 10-lampe à tête négroide
  • 9-lampe à l’huile en céramique (romain)
  • 5-encensoir en céramique
  • 1-assiètte en sigillée
  • 15-vase a biberon(romain)
  • 16-vase  anthropomorphe
de verre, de stèles funéraires et surtout de mosaïque exceptionnelle dont celle de Vénus, déesse de l’amour et de la fécondité dominant la salle des mosaïques ;
  • 1-mosaique de Dionysos
  • mosaique( la toilette de venus)
Bacchus, dieu du vin, occupe le centre d’une mosaïque unique au monde pour la richesse de ses couleurs, la facture de sa réalisation : Bacchus y est montré dans un moment de gloire victorieuse.

Byzance a marqué sa présence par la finesse de sa céramique et sa mosaïque à inscriptions.

 La troisième escale que propose le musée, aborde la période islamique avec une collection de poterie fatimide témoignant de la floraison artistique et du développement économique de Sétif à cette époque. L’art Hammadite est représenté par des fragments de céramique à décor épigraphique ; géométrique et floral : les colonnes et les chapiteaux en plâtre sculpté sont peints en couleurs verte et rouge.

La quatrième escale, c’est la salle de numismatique où sont exposées des pièces frappées à l’effigie des empereurs numides et romains alors que la monnaie musulmane se révèle par des pièces en or et en argent.

La cinquième escale, ce sont les mosaïques exceptionnelles dont s’enorgueillit le Musée de Sétif et qui forcent l’admiration de tous les visiteurs.